Protection des indépendants

Protection des indépendants

Géré par le régime social des indépendants, le système de prévoyance des travailleurs non-salariés permet de limiter les conséquences financières liées aux risques de la vie courante. En effet, en cas d’arrêt de travail prolongé ou de décès, la protection sociale s’avère être insuffisante pour couvrir les besoins quotidiens et ceux de vos proches.

Seule solution : souscrire une assurance maintien de salaire, afin de conserver votre niveau de confort et celui de votre famille. 

Une couverture de base lacunaire

Le RSI offre une couverture bien trop faible en cas d’incapacité de continuer à travailler. Le solde est calculé sur les revenus des trois dernières années et correspond globalement à la moitié du salaire, dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale : 
 

  • Si vous êtes artisan ou commerçant et que vous percevez un salaire annuel moyen supérieur ou égal à 3 806,80 euros, le RSI vous verse une indemnité variant entre 5,21 et 53,74 euros par jour. Elle est nulle votre salaire annuel est inférieur ;
  • Si vous êtes un professionnel libéral, vous n’êtes tout simplement pas indemnisé ;
  • Si vous êtes un libéral exerçant dans le domaine médical, vous recevez une indemnité de 48 à 96 euros.

Compenser la perte des revenus

Contracter une assurance indemnités journalières TNS apparaît comme étant une précaution nécessaire pour maintenir votre pouvoir d’achat le temps de votre rétablissement. Bien que facultative, cette protection complémentaire vient renforcer la prise en charge de base du régime obligatoire, afin que vous puissiez faire face aux impératifs financiers en cas d’arrêt de travail consécutif à une maladie ou à la survenue d’un accident. De plus, pendant toute la période qui vous contraint à suspendre votre activité professionnelle, vous êtes totalement exonéré des cotisations. Vous avez le choix entre : 
 

  • un contrat forfaitaire. L’assureur vous verse des prestations selon un forfait, sans tenir compte de l’évolution de vos revenus ;
  • un contrat indemnitaire. Vous déclarez vos revenus chaque année à l’assureur, pour un versement personnalisé.

Protéger votre famille en cas de décès

Le conjoint survivant et les enfants d’un travailleur non salarié qui venait à décéder peuvent percevoir jusqu’à 7 608 euros d’indemnités de la part du RSI. Pour maintenir le niveau de vie de votre foyer, il est judicieux de souscrire une assurance maintien de salaire. Un capital ou une rente sera alors versé(e) à vie à votre époux(se) et vos enfants seront en mesure de poursuivre leurs études, grâce à une rente d’éducation non imposable. 
 

La déductibilité Madelin

Les articles 24 et 41 de la loi Madelin n° 94-126 du 11 février 1994 s’adressent aux artisans, aux commerçants et aux personnes exerçant une activité libérale qui paient des cotisations au titre d’une garantie de prévoyance complémentaire. Ainsi, si vous avez signé une assurance indemnités journalières Madelin, vous êtes en droit d’obtenir une déduction fiscale sur votre bénéfice professionnel imposable, sous certaines conditions. En contrepartie, les prestations que vous sont versées demeurent assujetties à l’impôt sur le revenu au même titre que votre salaire. 
 

Garantie incapacité temporaire de travail Madelin

La garantie de ressources se traduit par le versement d’une indemnité journalière dès lors que vous tombez malade où êtes victime d’un accident. Une franchise de 3 à 90 jours s’applique en fonction de la cause de votre arrêt, en sachant que plus elle est courte, plus le tarif contractuel est élevé. La durée d’indemnisation est de 3 ans maximum, bien que certaines compagnies d’assurance se limitent aux 90, 365 ou 760 premiers jours
 

Garantie invalidité Madelin

Elle assure le maintien de salaire en cas d’arrêt de travail définitif ou d’invalidité permanente, dont le taux est égal ou supérieur à 66 %. L’assuré perçoit alors la totalité du montant de la rente indiquée au contrat. Lorsque l’invalidité est partielle, l’indemnité est proratisée en fonction du taux d’infirmité qui varie entre 33 et 66 % selon les contrats. 
 

Garantie décès Madelin

La famille du défunt reçoit des indemnités journalières sous forme de rente temporaire immédiate, calculée en fonction du capital garanti. Le bénéficiaire est libre de choisir s’il souhaite les percevoir pendant 5, 10 ou 15 ans. En cas de décès accidentel, la somme figurant au contrat est doublée.

Une prévoyance pour les indépendants 

L'objectif est de vous fournir une assurance en cas d'accident, de maladie et de décès pour garantir le maintien de votre salaire ainsi que la protection de vos proches.

Indemnité journalières : Maintenez votre revenu en cas d'arret de travail 

Rente invalidité : Assurez-vous en cas d'impossibilité définitive d'exercer votre métier ! 

Invalidité et décès  : Assurez-vous contre les risques lourds